Préjugés dans le monde du jouet

Les préjugés dans le monde du jouet

Depuis que la poupée et les petites voitures existent, nous avons toujours séparé les jouets en deux catégories distinctes : ceux pour les filles, et les jeux pour les garçons. On leur a même attribué des couleurs : le rose et le bleu. Et peut-être sans s’en rendre compte, nous avons conditionné (presque) tous les enfants. Retour sur cette prise de conscience un peu tardive, mais nécessaire.

La vidéo qui dit « Stop aux Préjugés ! » sur les jouets

Noël 2015, les magasins U sorte une publicité télévisée qui lancera un débat en France. La voici :

https://youtube.com/watch?v=GEIQJqPgjLY

Sur les réseaux sociaux, beaucoup salueront ce geste. Mais d’autres n’ont pas vraiment apprécié cette vidéo. Ceux qui défendent cette publicité sont majoritairement des gens qui eux mêmes ont été victime de préjugés dans leur enfance, ou leur vie d’adulte. Ils sont alors heureux de constater que quelqu’un sort enfin un spot « coup de poing » comme celui-ci.

Ceux qui sont contre voient cette pub comme une attaque à leurs principes. Il faut comprendre que pour ces gens là, ce n’est pas facile de remettre en doute ce qu’on leur a toujours appris sur les fondements même de la vie. C’est un peu comme leur dire que leur maman leur a toujours menti, c’est difficile à admettre même si c’est vrai.

Pour les magasins U, c’est simplement faire naître un débat qui contribuera au visionnage et au partage massif d’une vidéo publicitaire. Un coup de maître en marketing, mais cette vidéo reflète une réalité dont nous n’avons pas toujours conscience.

Ces enfants rebelles qui ont parfois honte de ce qu’ils aiment

Je suis bien placé pour en parler car j’ai moi-même été ce que j’appelle une « enfant rebelle ». Dans mon enfance, j’aimais quasiment tous les jouets, autant les poupées que les petites voitures. Mes parents l’acceptaient, mais ma soeur avait du mal à comprendre pourquoi j’aimais passer autant de temps à faire rouler des petites voitures sur les dessins d’un tapis.

Une petite fille qui joue avec des petites voitures
Il n’y a pas que les garçons qui aiment jouer avec des petites voitures !

Avant, je ne me souciais pas du regard des autres. C’est en grandissant que je me suis demandé pourquoi je n’aimais pas spécialement jouer au maquillage comme les autres filles. Je me suis soudain poser une question qu’aucun enfant ne devrait se poser : « Pourquoi suis-je différent(e) ?« .

Je me rassurais d’aimer les Barbies parfois, parce que cela me donnait l’impression d’être normal, d’être comme toutes les autres filles.

Au début, j’avais un peu honte de dire à l’école, que j’aimais jouer à un jeu vidéo qui s’appelait « Tortues Ninja« , alors je ne disais rien.

L’art d’être quelqu’un, c’est de ne pas être comme les autres.

Malgré tout, cette liberté de m’amuser avec des jouets de garçons en étant consciente d’être une fille m’a beaucoup apporté. J’ai par exemple toujours eu un cercle d’amis mixtes.

En quoi est-ce un problème de lier un jouet ou une couleur au sexe de l’enfant ?

Ce combat contre les préjugés est souvent celui des femmes. Même si en France elles ont gagné le droit de vote et celui du travail, elles sont parfois toujours considérées comme les personnes devant faire le ménage, s’occuper des enfants et préparer de bons petits repas pour leur mari.

Seulement voilà, le monde a changé ! On réalise aujourd’hui qu’offrir systématiquement une poupée à une fille, c’est lui apprendre à être mère dès son plus jeune âge. On comprend aussi que certains jouets peuvent avoir une influence sur l’avenir professionnel de l’enfant. Des jouets de construction, par exemple, vont indirectement enseigner à l’enfant quelques notions de physiques et de mathématiques, ce qu’une fille n’apprendra jamais en jouant à la poupée.

Des filles jouent avec des jeux de construction
Une petite habillé en Reine de Neiges peut aussi jouer à un jeu de construction.

Pire encore, les garçons ont plus accès à ce type de jeux que les filles ! Difficile par la suite d’imaginer une femme sur un chantier puisque depuis sa plus tendre enfance, rien ne l’a préparé à aimer ce type de métier.

Bien sûr, un enfant qui joue aux petites voitures ne sera pas forcément un fada de mécanique une fois adulte (ce n’est pas mon cas par exemple). Mais les jouets ont quand même une petite influence sur leur avenir, car ce sont des outils qu’on utilisent pendant notre croissance.

Voilà pourquoi il est important de ne pas conditionner les enfants et les laisser choisir leurs jouets. Car oui, certains parents empêchent leur fille de prendre un jouet dans le rayon « garçon », et à l’inverse ils refusent d’acheter un poupée à un garçon par peur qu’il ne devienne plus tard homosexuel. D’ailleurs, à ceux qui se poseraient la question, non je ne suis pas devenue lesbienne pour autant.

Comment en sommes-nous arrivé là ?

C’est en grande partie pour des raisons commerciales que les fabricants de jouets ont affecté certains jeux aux filles et d’autres aux garçons.

Rose ou Bleu dans le monde du jouet
Et vous, vos enfants, ils voient rose ou bleu ?

Prenons l’exemple d’une simple trottinette. On pourrait penser que c’est un jouet mixte, et ça l’est. Mais les commerciaux sortent des modèles pour les filles et d’autres pour les garçons.

Pourquoi ? La réponse est évidente. Par exemple, si vous achetez une trottinette rose pour votre fille, il sera difficile d’imaginer que votre fils acceptera de jouer avec. Vous serez donc obligé d’en acheter une seconde pour ce dernier. Si vous aviez acheté une trottinette orange, vous n’auriez pas forcément eu besoin d’en acheter une autre car les enfants auraient pu la partager.

Différencier les filles des garçons dès le plus jeune âge neutralisent un peu les notions de partage. Il faut se demander si nous souhaitons vraiment les diriger vers un monde d’individualisme ou de communauté.

Que faut-il changer pour taire le débat ?

Il faut arrêter de classer les jouets par sexe quand il est plus intelligent de les classer par tranche d’âge.

Préjugés dans les magasins de jouets
Arrêtons de séparer les filles des garçons dans les magasins de jouets !

En tant que commerçant, il ne faut plus faire un rayon bleu « garçons » et un rayon rose « filles », mais un rayon « jouets » avec toutes ses couleurs. Les catalogues commencent à changer mais ce n’est pas suffisant.

Le plus important, c’est que l’enfant s’amuse. Ça sert à ça un jouet.

En tant que consommateurs, les parents ne doivent pas avoir peur d’acheter une poupée à leur fils, ça ne fera jamais de lui un être étrange et il n’en deviendra pas homosexuel pour autant.

Alors quel jouet acheter à une petite fille ou un petit garçon aujourd’hui ?

La question se pose et la réponse est plus simple que vous le pensez. Il ne faut pas forcément acheter une poupée et une voiture téléguidée à une petite fille pour lui apprendre à jouer avec les deux. Le mieux à faire est de laisser l’enfant choisir son jouet, et pas seulement dans le rayon rose ou le rayon bleu, mais dans tout le magasin.

Un même jouet pour garçon et fille
Frère et soeur savent jouer ensemble, pourquoi vouloir les séparer ?

Il y a un petit garçon sur l’emballage des chocolats Kinder, ça n’empêche pas les filles d’en manger. Alors pourquoi une fille n’aimerait pas s’amuser avec un jouet dans une boite bleue ?

La majorité des filles choisiront toujours des poupées car on aura beau faire, les hommes ne tomberont jamais enceintes. Instinctivement, la plupart des filles se préparent à devenir maman. Mais d’autres seront comme moi, elles verront plus loin, et il ne faudra pas empêcher ces enfants de découvrir d’autres jouets, même si la boite est bleue ou qu’un petit garçon est en photo sur l’emballage.

Tous les enfants ont une personnalité différente, il faut juste les laisser faire leurs propres choix dès le plus jeune âge. 🙂

Articles associés

Une réaction à “Préjugés dans le monde du jouet

Laisser un commentaire

  1. […] le moment, je vous invite à lire mon premier article : Les préjugés dans le monde du jouet. Plus de changement et d’articles très bientôt […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison rapide !
Sous 48h en colis suivi
(délai vers La France)

Paiment 100% sécurisé

Garantie incluse
6 mois à 2 ans
(selon l'état)

Satisfait(e) ou Remboursé(e)
pendant 14 jours
(sous conditions de retours)