Toy Story 4 : Critique du film Disney•Pixar

Toy Story 4

La saga Toy Story produite par les studios Pixar ne devait être qu’une trilogie d’animation. Pourtant, à l’été 2019, les salles de cinéma présentent « Toy Story 4 ». Jouetopia.fr vous fait la critique d’un film improbable qui était forcément très attendu.

📚 La trilogie Toy Story de Disney•Pixar

Pour comprendre le film d’animation Toy Story 4, il n’est pas forcément nécessaire d’avoir vu les trois premiers films. En fait, Toy Story 4 fait un rappel discret et astucieux des épisodes précédents mais il faut bien se le dire, c’est mieux d’avoir vu la trilogie avant de découvrir ce film. 😇

Trilogie Toy Story
Toy Story 1, 2 et 3. La trilogie d’animation, succès des studios Pixar.

Une piqûre de rappel pour ceux qui auraient oublié cette histoire de jouets. 😊 Le premier Toy Story présentait Woody le cowboy, shérif de la chambre d’Andy et bien sûr, réputé pour être le jouet préféré du jeune garçon. Enfin, jusqu’à l’arrivée de Buzz l’Eclair, un super astronaute plein d’électronique 🤖. Bref, un problème pour le cowboy au grand coeur qui finira par se lier d’amitié avec son rival.

Dans Toy Story 2, Woody est volé par un collectionneur lors d’un vide-grenier organisé par la mère d’Andy. Buzz et tous les autres jouets d’Andy partent à son secours. Il faut dire que Woody est un jouet unique qui fait partie d’une collection d’autres jouets sur l’univers du Western. Les jouets feront la rencontre de Jessie et son cheval, Pile Poil. Buzz, quant-à lui, fera face à Zurg (son pire ennemi) pour faire un clin d’oeil à l’univers Star Wars.

Enfin, dans Toy Story 3, le jeune Andy a grandit et part à l’université. Pour les jouets, leur enfant attitré est devenu un homme qui ne jouera plus avec eux. Ils décident alors de rejoindre une crèche où ils espèrent rendre des enfants heureux sans jamais craindre l’abandon. Malheureusement, ce qui semblait être un rêve se transforme en cauchemar. Bien heureusement, Andy finira par les confier à sa petite voisine, Bonnie dans une scène des plus émouvantes. ☺️

🎭 Toy Story 4 : une suite à Toy Story 3…

Poster Toy Story 4
Affiche originale du film Toy Story 4

Tout un chacun s’accorderait à dire que Toy Story 3 clôture à merveille cette charmante trilogie d’animation. Les jouets d’Andy sont réunis et ont trouvé un nouvel enfant à rendre heureux. Que pouvez-il encore leur arriver ? Comment Pixar pouvait-il faire un Toy Story 4 sans risquer de tourner en rond dans la saga à succès qu’il a créé ? 😕

Ajoutons à cela que le quatrième volet d’une saga est rarement le meilleur 🙄, et trop souvent un échec commercial. On pouvait alors penser que Pixar relançait une nouvelle trilogie. Après tout, Disney l’a bien fait avec Spider-Man, alors pourquoi pas Toy Story 😊. Que nenni, les producteurs avaient simplement trouvé des idées pour un nouveau film Toy Story.

Au final, après avoir vu le film Toy Story 4, on s’aperçoit que l’objectif était surtout de répondre aux questions en suspend. Le film est fidèle aux origines de la saga mais n’hésite pas à remodeler des personnages comme Andy, preuve que la qualité des films d’animation a fait du chemin. Mieux encore, Pixar permet à un personnage important de Toy Story de trouver sa place. Je ne vous dis pas qui, ça gâcherait le suspens. 😝

🐑 La Bergère et ses moutons

Toy Story 4 met à l’honneur des personnages secondaires presque oubliés. La Bergère (Bo) et ses moutons (Bi, Bop et Loula), les décorations en porcelaine qui ornaient la lampe de chevet de la petite soeur d’Andy. On ne les avait pas revu depuis le premier film Toy Story mais c’est avec plaisir qu’on découvre enfin leur devenir. Le film commence d’ailleurs par relater le départ de la Bergère. Cette jeune femme discrète qui accepte son départ avec honneur et assume l’idée de ne pas être un jouet comme Woody l’aurait souhaité.

La Bergère Bo dans Toy Story 4
La Bergère vole la vedette à Woody et Buzz l’Eclair dans Toy Story 4

On s’aperçoit rapidement qu’elle n’est pas aussi fragile qu’elle semblait l’être et mieux encore, on s’attache davantage à ce personnage qui n’a pourtant rien de nouveau. Bo symbolise parfaitement la femme forte et indépendante, de quoi séduire les mamans dans la salle de cinéma. Alors oui, raconter ce qu’est devenu la Bergère et ses moutons, la bien-aimée de notre cowboy Woody, était vraiment une bonne idée pour relancer la saga Toy Story. 😉

La belle demoiselle s’avère plus intrépide qu’on ne le pensait, même si elle est entièrement faite d’une matière très fragile : la porcelaine. Du coup, on s’étonne qu’elle ne finisse pas en miettes dès le début du film 🙄. Mais que voulez-vous, c’est la magie du cinéma, le héros s’en sort toujours. 😇

🍴 Fourchette, le jouet artisanal

Bonnie et son jouet fabriqué : Fourchette
Bonnie fait du recyclage et fabrique son propre jouet.

L’autre idée de génie de Pixar pour ce Toy Story 4, c’était d’imaginer que Bonnie puisse créer son propre jouet. Une cuichette, des yeux mobiles, un bâtonnet cassé en deux, le reste d’un chewing-gum pour fixer le tout ; un bout de ficelle pour ses bras et le tour est joué. On se demande comment une cuichette a pu finir dans la poubelle d’une classe de maternelle, mais bon, pourquoi pas 😊. Bref, Fourchette est né. Le personnage prend vie dès que Bonnie inscrit son nom sur ses pieds, il devient alors officiellement un de ses jouets. Pourtant, Fourchette se considère toujours comme un déchet et ses tentatives pour aller à la poubelle mèneront Woody et ses amis dans une drôle d’aventure.

D’ailleurs, Pixar redonne dans ce film une place d’honneur au cowboy. De tous les jouets de Bonnie, c’est le seul qui prendra tous les risques pour convaincre Fourchette qu’aux yeux de la jeune Bonnie, il est loin d’être un malheureux déchet. 🙂

🐥 Ducky, Bunny et les autres

Qui dit nouveau film dit aussi nouveaux personnages. Ainsi, Toy Story compte enfin un jouet indémodable qu’il avait omis d’intégrer dans les jouets d’Andy : la peluche. Et pour bien faire les choses, il y en a même deux : Ducky le canard et Bunny le lapin. Les deux compères sont inséparables… Littéralement. Ils apportent une petite touche d’humour au film Toy Story 4 mais on peine à s’attacher à eux. 😕

Le canadien Duke Caboom ajoute aussi sa touche d’humour, surtout dans la version française où l’accent québécois et les expressions du visage font doucement sourire. Commando Carl est aussi un nouveau personnage, mais il est ici sous-exploité. La petite Trixie fait penser aux Polly Pocket, une policière miniature qui accompagne la Bergère et s’impose dans le film malgré sa petite taille. Pixar joue la diversité autour des jouets mais il faut bien avouer que l’univers Toy Story commence à compter trop de personnages pour un seul film. 😔

Aux rangs des méchants, on trouve Gabby Gabby, une poupée en porcelaine des années 60 dont la boite vocale est défectueuse. Une poupée vintage qui rêve depuis le premier jour d’être aimé d’un enfant. Les trois pantins qui l’accompagnent agrémentent une sombre ambiance qui fait du bien à voir dans le monde joyeux de Toy Story. 😊

GabyGaby et ses pantins effrayants
Gabby Gabby la poupée vintage et les 3 pantins effrayants à ses ordres.

Les autres jouets d’Andy sont toujours présents : Jessie l’intrépide, Rex le dinosaure, Bayonne la tirelire, Monsieur Patate ou encore ZigZag le chien étirable, mais ils font tous office de figuration dans Toy Story 4. On sent bien l’envie de les intégrer à la plupart des scènes mais chacun d’eux peine à se montrer vraiment utile à l’aventure. 😕

😎 L’ambiance Toy Story intacte

Graphiquement et musicalement parlant, ce nouveau Toy Story est fidèle en tous points aux trois chapitres qui le précédent. Toy Story 4 reprend tous les codes qui ont fait le succès de la saga. Du début à la fin, le film donne l’impression qu’il ne s’est jamais écoulé 9 longues années depuis Toy Story 3. 😏

Si la 3D est de meilleure qualité au fil des épisodes, la musique de Toy Story s’impose d’elle même à chaque fois. Ainsi, comme pour faire un clin d’oeil au premier film de la saga 😊, Toy Story 4 reprend la chanson « Je suis ton ami ». Une chanson de l’amitié qui résume à elle seule le crédo de Toy Story. Avec son souci du détail, Pixar prouve une nouvelle fois qu’il n’a pas son pareil pour donner vie aux objets et nous faire rêver.

Toy Story 4 : Duck Caboom
Duck Caboom est un jouet cascadeur, un sacré canadien.

Si les jouets n’ont pas pris une ride, on apprécie de pouvoir retrouver les mêmes voix au doublage. Enfin, presque toutes. La Bergère a souvent une nouvelle doubleuse, il faut dire que le premier Toy Story est sorti en 1995. Dans la VF du premier film de la saga, Bo était doublée par Rebecca Dreyfus. L’interprète était surtout connu pour prêter sa voix à Esmeralda dans « Le Bossu de Notre-Dame » (Disney). Dans Toy Story 4, elle laisse sa place à Audrey Fleurot qui offre une belle prestation. 😉

Il faut dire aussi que la version française de Toy Story 4 ne manque pas de stars à son casting. On y trouve la chanteuse Angèle qui excelle pour le doublage de Gabby Gabby, et le comique Jamel Debbouze qui prête sa voix à Ducky mais qu’on reconnait trop bien. 😕

A noter que Don Pickles prête sa voix à Monsieur Patate pour la dernière fois dans la version originale. Mort en 2017 😞, le film de Pixar « Toy Story 4 » n’a pas manqué de lui rendre hommage.

🤔 Y aura-t-il un Toy Story 5 ?

Une chose est sûre, le film de Pixar « Toy Story 4 » a rempli les salles de cinéma. A l’heure où j’écris cet article, le film est toujours à l’affiche et a déjà dépassé la barre des 350 millions de dollars de recettes mondiales 🤑. Le dernier bijou des studios Pixar a même fait un meilleur démarrage que les précédents Toy Story 😇, c’est dire à quel point il était attendu par les fans. 😇

Toy Story 4 Woody Bo et Trixie
Woody, Bo la Bergère et sa nouvelle amie, la figurine miniature Trixie.

Alors une question brûle les lèvres quand on voit le générique de fin, y aura-t-il un Toy Story 5 ? La fin de Toy Story 4 laisse la possibilité d’une suite et face à un tel succès, on imagine mal Disney fermer le dossier « Toy Story » de manière définitive. 😏 Autant dire qu’il est quasi certain qu’on verra un jour « Toy Story 5 » dans nos salles de cinéma, mais probablement pas avant plusieurs années. 🙁 En effet, comme pour Toy Story 4, Pixar attendra sagement d’avoir une idée de génie, toujours soucieux de ne pas décevoir les spectateurs. 😊

En attendant une nouvelle suite de Toy Story, vous pourrez bientôt découvrir 10 court-métrages Toy Story que Disney a mis en production. Elle mettra en vedette je jouet fabriqué par Bonnie dans une mini-série « Fourchette pose une question » et sera une exclusivité de Disney+, un service de streaming comme Netflix prévu pour 2020.

Et vous, que pensez-vous du film Toy Story 4 ? 😊

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison rapide !
Sous 48h en colis suivi
(délai vers La France)

Paiement 100% sécurisé

Garantie incluse
6 mois à 2 ans
(selon l'état)

Satisfait(e) ou Remboursé(e)
pendant 14 jours
(sous conditions de retours)