Shadow of the Tomb Raider ou l’ombre d’un retour aux sources

Shadow of the Tomb Raider - Test

Le jeu « Shadow of the Tomb Raider » ferme une nouvelle trilogie des aventures de Lara Croft en jeu vidéo. Jouetopia.fr vous présente un test complet, sans spoiler, un avis neutre. Que vous réserve vraiment « Shadow of the Tomb Raider » ?

🎮 Shadow of the Tomb Raider, le dernier d’une trilogie

Bien documenté, Eidos Montréal a repris le flambeau pour servir une nouvelle aventure de Lara Croft. Accompagnée de son ami Jonah, notre héroïne sera pour autant souvent seule dans son périple, à la recherche d’une cité perdue, Païtiti. 😊

Shadow of the Tomb Raider - Lara Croft et Janah
Lara Croft ne voyage pas seule, elle est accompagnée par son ami Jonah.

Les premières scènes du scénario rappellent un peu celui de Tomb Raider 4 où Lara fait l’erreur de retirer un artefact de son emplacement ancestral. 😮Débutante qu’elle est, elle déclenche malgré elle une succession de catastrophes naturelles. De ce fait, Lara en a lourd sur la conscience, et il lui faut tout remettre en ordre avant que d’autres ne profitent de cette situation.

Le jeu nous plonge dans une histoire intéressante mais qui manque franchement de suspens. Ceci dit, c’est un joli mélange des croyances Maya, Aztèques et Incas avec un peu de religion chrétienne qui fonctionne assez bien. 😉

Conseil : Attendez la fin du générique quand vous terminerez « Shadow of the Tomb Raider », vous pourrez voir une dernière cinématique. 😎

😊 Une difficulté partagée

C’est la première nouveauté que l’on découvre en jouant à Shadow of the Tomb Raider : ses niveaux de difficultés modulables 😊. Le jeu ne vous propose pas seulement de choisir entre facile, normal, difficile et très difficile. Non, il va plus loin et vous permet de choisir la difficulté de chaque catégorie de gameplay : le combat, l’exploration et les énigmes. 😛

Shadow of the Tomb Raider : Options de difficulté
Une nouveauté très appréciée qui manquait aux épisodes précédents.

Ainsi, il est possible de faire disparaître ces maudites traces blanches qui vous indiquent le chemin à suivre depuis le début de cette trilogie 😇. Le joueur adapte le jeu à ses préférences. On peut rendre les combats faciles et choisir une difficulté maximale dans l’exploration et les énigmes 😎, ou l’inverse aussi. 😉

En dosant bien, on en reviendrait presque au niveau des premiers Tomb Raider 🤓, où la principale difficulté du jeu était de franchir un passage et non de battre un ennemi. Bref, un point très positif qui manquait dans Rise of the Tomb Raider. 😏

👁 L’ombre de Lara Croft

Si le jeu raconte essentiellement une histoire d’apocalypse, il va plus loin en révélant certains aspects du passé de notre héroïne. Ainsi, certains repenseront à Tomb Raider 4 La Révélation Finale en découvrant que Shadow of the Tomb Raider les invite un peu à jouer une toute jeune Lara Croft d’à peine 9 ans. 😊

Lara Croft à 9 ans
La jeune fille intrépide est une aventurière en herbe depuis son plus jeune âge.

Certes, le Manoir des Croft est toujours manquant mais cette séquence dans l’enfance de Lara permet d’y remettre les pieds. On découvre ainsi un Manoir bien différent des précédents, plus proche du style architectural anglais. Des moments du jeu en complète opposition avec l’ambiance sombre de la trame principale. Mais justement, ça fait du bien de replonger dans un souvenir de Lara Croft. 😉

🏞 Une ambiance exceptionnelle

Le jeu vidéo Shadow of the Tomb Raider offre une panoplie de superbes décors. Les graphismes sont soignés et on s’attarde souvent à contempler le panorama. 😍

Lara Croft dans la jungle péruvienne
Bienvenue dans la jungle !

Cependant, le principal défaut du jeu, c’est sa gestion de la lumière qui est assez catastrophique. Chose aberrante car ce n’était pas le cas dans les deux précédents volets de la trilogie 🙄. Certains passages manquent cruellement de luminosité, quand d’autres sont parfois trop éclairés avec un mouvement de caméra. C’est dommage car cela enlève beaucoup au réalisme du jeu, et Lara n’activant pas toujours sa lampe torche, on a parfois du mal à y voir clair.  👀

Bug d'éclairage dans Shadow of the Tomb Raider
Même lieu, mais pas le même angle et visiblement un bug d’éclairage.

Pour autant, l’ambiance est plus que jamais immersive. La jungle péruvienne est vivante à souhait avec une jolie variété de sons d’animaux et d’espèces végétales ☺️. Plus d’une fois dans le jeu, on a l’impression d’être parti explorer un autre monde. 🙂

💣 De l’exploration avec des pièges et des tombeaux

Un titre comme Tomb Raider doit obligatoirement comporter des tombeaux à explorer. Après tout, Lara n’est-elle pas une pilleuse de tombes ?! ☺️ Dans Shadow of the Tomb Raider, on trouve de nombreux lieux à explorer : des tombeaux, des cryptes, des grottes. Ce sont des endroits où on ne s’attarde pas très longtemps mais qui restent agréables à visiter et cache parfois une énigme à résoudre. En fait, chaque tombeau exploré vous offrira une compétence, un habit ou une arme. De ce fait, il est parfois utile d’aller en fouiller pendant l’aventure principale, quand on a le matériel qu’il faut bien sûr. 😇

Enigme et piège dans Shadow of the Tomb Raider
Une structure impressionnante qui est autant une énigme qu’un piège à surmonter.

Si l’exploration est davantage mise à l’honneur dans ce dernier volet de la trilogie, on remarque surtout le retour en force des pièges mortelles ☠️. On est ainsi tenté à ne plus courir sans se soucier de où Lara va mettre les pieds, Shadow of the Tomb Raider pousse à faire un peu attention. Pour autant, on regrettera quand même que les pièges sont quasi toujours les mêmes 🙄. Un peu plus de diversité et d’imagination aurait été préférable. 😊

🔫 Moins de gunfights, plus d’infiltration !

Si Rise of the Tomb Raider contenait trop de séquences de tirs (gunfights), ce n’est pas du tout le cas de sa suite, Shadow of the Tomb Raider. En fait, le dosage exploration/combat rappelle beaucoup Uncharted 4 où l’aventure est au centre du jeu. ☺️

Ceci dit, il faut très souvent user de patience et de stratégie pour combattre les ennemis de Lara Croft. En fait, elle est très douée pour se cacher dans le décor, mais la belle n’est pas très résistante 😕, et on comprend vite que la méthode bourin est rarement la meilleure. Ainsi, si le jeu apporte beaucoup de nouveautés pour faire des éliminations furtives, cela ne rend pas les phases de combat plus simples pour autant. 😇

Lara Croft la prédatrice
Lara Croft tue ses proies comme un animal sauvage, un prédateur.

En effet, Lara n’a pas peur de se salir et vous aurez souvent intérêt à ce qu’elle se badigeonne de boue avant de passer à l’action. A noter également que Lara ne se bat quasiment pas au corps à corps et c’est parfois frustrant. 🙁

Enfin, la scène d’action la plus intensive est celle du boss de fin de jeu. Une séquence longue et répétitive à souhait. 😒 Prenez-la comme un feu d’artifice pour finir un jeu pauvre en gunfights.

😇 Quelques améliorations

Si on compare le jeu aux deux précédents volets, on remarque de petites améliorations et nouveautés. Elles sont certes peu nombreuses, mais appréciables. La plastique de Lara est celle qu’on notera en premier. L’héroïne de Tomb Raider est plus musclée et on distingue bien qu’elle a gagné en assurance. Ceci dit, on peut encore lui reprocher le peu d’expressions faciales. 😕

Lara Croft dans la jungle
Lara Croft plus réaliste, mais pas plus expressive.

Ensuite, il y a l’amélioration de l’IA des animaux. Si jusqu’ici, on pouvait tuer un grand fauve depuis le haut d’un rocher, ce n’est plus la peine d’y penser dans Shadow of the Tomb Raider. Les léopards n’hésiteront pas à grimper aux arbres pour vous attaquer, plus coriaces que jamais, mais plus réalistes aussi. 😏

Enfin, il faut saluer les séquences sous l’eau qui bénéficient d’un gameplay efficace et maitrisé. Lara a également plus d’outils d’exploration et le jeu n’oblige plus le joueur à une chasse inutile. Merci ! 😇

Exploration de tombeaux dans Shadow of the Tomb Raider
Très souvent dans le jeu, Lara aura besoin de plonger pour explorer.

🤓 Un retour aux sources de Tomb Raider ?!

Globalement, on sent bien que les développeurs ont écouté les fans de la franchise Tomb Raider. Il y a des pièges, plus de tombeaux, moins de gunfights et une ambiance vivante et réaliste. Ceci dit, malgré tous leurs efforts, nous n’y sommes pas encore. 😕 Les énigmes sont encore trop simples et trop rares, sans compter le Manoir toujours absent. 🙁

Ensuite, côté français, on peut critiquer le doublage. 😕 Si le jeu des acteurs passe assez bien, le son est calibré de façon maladroite et c’est bien dommage. Pour ma part, j’aimerais surtout revoir le Manoir des Croft comme niveau d’entrainement. 😛 Peut-être dans le prochain épisode… 😇

Lara Croft l'aventurière
Aucun chemin n’est impossible d’accès pour Lara Croft.

Bref, la franchise Tomb Raider doit encore évoluer pour plaire. Il ne faudrait pas que Crystal Dynamics enferment les joueurs dans un gameplay routinier. Certes, Lara Croft est enfin une Tomb Raider, mais d’autres aventures l’attendent et le défi sera plus grand pour convaincre ses fans de lui rester fidèle. 😎

Vous avez déjà jouer à « Shadow of the Tomb Raider », qu’en pensez-vous ? 😊

Articles associés

Une réaction à “Shadow of the Tomb Raider ou l’ombre d’un retour aux sources

Laisser un commentaire

  1. Da costa arnaud

    Trop de bugs images, ça freeze à souhait. Ma config processeur AMD 8320 3,6Ghz, 24 Go de ram et 960 Gtx, alors c’est pas une config de compétition mais quand meme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison rapide !
Sous 48h en colis suivi.

Paiment par carte 100% sécurisé