Le film Buzz l’éclair : vers l’infini et loin de là

Buzz l'éclair le film

Sorti dans les salles françaises le 6 Juillet 2022, Buzz l’éclair raconte l’histoire du ranger de l’espace préféré d’Andy, le jouet qui devient le meilleur ami du cowboy Woody dans la saga Toy Story. Voici la critique du film que Andy a adoré.

La saga Toy Story continue…

Les studios Pixar se sont fait un nom avec Toy Story, qui fut le premier long métrage d’animation entièrement fait en images de synthèse. Bref, en 3D. Autant dire qu’en 1995, cette histoire de jouets sur grand écran aura fait autant de bruit que Blanche-Neige et les Sept Nains à la fin des années 30. Fort de ce succès, Pixar a depuis sorti 3 suites de Toy Story, et toutes sont dignes du premier opus. Le film Toy Story met en scène les aventures des jouets d’un garçon d’une dizaine d’années, Andy. Alors à l’époque, tous les enfants qui se sont un jour posé la question « que font mes jouets quand je ne suis pas là ? » se sont régalé devant cette saga animée et franchement mémorable.

Trilogie Toy Story
Toy Story 1, 2 et 3. La trilogie d’animation, succès des studios Pixar.

Si Toy Story 2 revient sur l’histoire du jouet Woody (le cowboy), on ne connaissait pas très bien les origines du cosmonaute Buzz l’éclair qui venait lui voler la vedette auprès des autres jouets d’Andy. Dans le premier Toy Story, on apprend que Buzz l’éclair est le produit dérivé d’un film que le jeune Andy adore. Plus tard, on découvrira que Buzz a un ennemi juré, l’infâme Empereur Zurg. A la fin de Toy Story 2, Zurg lui avouera même être son père. Une scène qui parodie un épisode de Star Wars bien connu du grand public. Il faut dire que Pixar n’ambitionnait pas encore de raconter l’histoire de Buzz l’éclair dans un film quand ils ont eu l’idée d’ajouter cette scène… Mais pour autant elle n’a pas été oubliée et les studios Pixar ont su transformer ça en trait d’humour dans le film Buzz l’Eclair.

Buzz l’éclair, le film de ses origines

Certes, il y a eu une série animée qui montrait un Buzz l’éclair dans divers missions dans l’espace, mais personne n’avait vu le film préféré d’Andy. Ce film qui présentait Buzz l’éclair comme le super héros de la galaxie dans sa super combinaison avec des lasers et des ailes pour « voler avec panache ». Enfin, personne sauf Andy bien sûr. Pixar a donc voulu combler cette lacune, et offrir aux fans de Toy Story le film de Buzz l’éclair. C’est pourquoi ce nouveau film Pixar nous dit dès le départ qu’en 1995, Andy recevait pour son anniversaire un jouet Buzz l’éclair basé sur son film préféré et que c’est ce film qu’on va voir. De ce fait, Buzz n’est plus un simple jouet, c’est un humain, un astronaute, le super héros d’Andy, un Ranger de l’Espace ! Et pourtant, quand on regarde le film on se demande pourquoi Andy ne voulait pas plutôt un chat robot… 😕

Affiche du film Buzz l'éclair (Pixar)
Buzz l’éclair (Pixar 2022)

En effet, le mignon petit chat sur l’affiche du film, c’est Sox. C’est un robot chat doté d’une intelligence artificielle remarquable. Il a surtout beaucoup de fonctionnalités utiles et étonnantes, voir stupéfiantes parfois. Ce petit personnage est présent une bonne partie du film, il tient même presque à lui tout seul l’humour de ce long métrage d’animation. D’ailleurs, pour être honnête, Buzz l’éclair sans Sox aurait sûrement été moins plaisant à regarder.

Pour autant, ne pensez pas que le film soit raté, bien au contraire, mais il déçoit si on s’attend à devenir fan de Buzz l’éclair comme Andy a pu l’être. En fait, Pixar nous a offert un grand et beau film d’action en animation. Au final, si la presse nous a terriblement donné envie de voir le film en dévoilant un Buzz l’éclair avec des cheveux, on ressort de la salle de cinéma ravi(e) mais un peu déçu(e) quand même…

De l’action à l’infini et au delà

Le film de Buzz l’éclair est plein d’action, conçu comme un blockbuster qui nous plonge dans la science-fiction avec tous les clichés des films du genre des années 90. C’est un film plus sombre que les Toy Story, plus mature sûrement et plus réaliste aussi. Certaines scènes sont vraiment superbes et bien « tournées ». La première scène est d’ailleurs une belle réussite. On découvre Buzz l’éclair et sa partenaire Alisha en mission sur une planète inconnue à plus de 4 millions d’années lumière de la Terre. Ils affrontent une nature vivante et hostile, combattent des créatures effrayantes et s’en sortent forcément puisque Buzz l’éclair est aux commandes. En fait, non. Buzz, trop sûr de lui, va faire une terrible erreur et condamnera tout l’équipage de scientifiques du « navet » (comme il appelle son vaisseau spatial) sur cette planète difficilement habitable. En bon Ranger de l’Espace, Buzz s’acharne à réparer son erreur. Du moins, il essaye même si chacune de ses tentatives lui fera perdre 4 ans, même si chaque essai l’isolera davantage dans la solitude, et même si pour ça il brillera par son absence au point de devenir une légende. Pour l’aider dans sa tâche, Alisha lui offre un chat robot, Sox, le point d’humour du film, le personnage qui volera la vedette à Buzz l’éclair. Et c’est ainsi que commence l’intrigue du film.

Team Izzy dans le film Buzz l'éclair
La nouvelle équipe de Buzz l’éclair : Izzy, Sox le chat robot et deux recrues presque cadets

Il s’en suivra de nombreuses péripéties, où l’histoire changera de direction, où un personnage principal finira secondaire et où de nouveaux personnages viendront sur le devant de la scène comme sortis de nulle part. On se demandera parfois comment Buzz sortira vivant de ses aventures, et comment tout cela finira. On se demandera souvent où on va dans cette histoire où tout s’emmêle et s’enchaine. On regarde bien un film d’action et de science-fiction, aucun doute là dessus. Pourtant le scénario aurait pu être bien plus simple… D’ailleurs, les fans s’attendaient sûrement à voir un Ranger de l’Espace sauver la galaxie en combattant l’Empereur Zurg qui est en fait son père, et bien non, rien de tout cela. Buzz l’éclair n’est pas Luke Skywalker et il lui fallait une toute autre histoire à raconter. Cependant, la complexité du scénario laissant trop de place à l’action, il en reste peu pour l’humour et encore moins pour les phases émotionnelles, pourtant d’habitude si bien exploitées dans les films de Pixar.

Buzz l’éclair, maintenant plus qu’un simple jouet

Le film brille surtout par son héros, car quel bonheur de revoir Buzz l’éclair, de découvrir son univers même s’il fait encore penser à Star Wars. Certes, la voix de Buzz (François Civil dans la version française) n’est pas celle qu’on a connu dans le premier Toy Story mais la tonalité est si proche qu’on l’adopte presque immédiatement. On reconnait ce cher Buzz dans son costume multi-fonctions qui venait d’atterrir sur le lit d’Andy et prenait la chambre pour une nouvelle planète. Et que dire de cette manie qu’il a de laisser un message sur son journal de bord, un clin d’oeil au premier film forcément.

Buzz l'éclair contre Zurg
Combat épique entre Buzz l’éclair et Zurg

Bien sûr, Zurg est de la partie, il fait d’ailleurs penser à Dark Vador car le film le montre très sombre et mystérieux. Mais ne cherchez pas sa cape violette et son titre d’Empereur, vous ne les trouverez pas. L’histoire de Zurg est probablement le couac du film Buzz l’éclair mais on ne vous en dira pas plus. Il faut sans doute oublier cette image du jouet Zurg pour pleinement apprécier l’intrigue du film car au fond l’idée n’est pas mauvaise, elle manque seulement d’un peu d’émotion.

Les prises de risque de Pixar

Dans le film Buzz l’éclair, s’il y a bien une chose qu’on remarque, c’est que Pixar ne manque pas d’audace. Et on ne parle pas du fait de mettre des cheveux à un personnage qui semblait ne pas en avoir, bien sûr que non.

Pour commencer, il nous montre dès le départ que même les super héros peuvent faire des énormes boulettes. C’est un pari risqué de démarrer sur cette idée car même si le public adore déjà Buzz l’éclair, il ne s’attend certainement pas à le voir échouer… Et plusieurs fois en plus de ça. Pixar a pris le risque de rendre le personnage déprimant, et de ce fait on peine à admirer Buzz l’éclair comme le jeune Andy en est pourtant devenu fan.

Buzz l'éclair en vrai
Buzz l’éclair, en vrai !

Autre prise de risque : le fait de présenter un couple féminin et parental dans le film. C’est la coutume de nos jours et cela ne devrait plus choquer mais forcément, les critiques fusent à cause de ce détail. Un élément qui aurait sans doute mieux passé s’il y avait eu une autre histoire d’amour dans le film. Mais il faut bien admettre que cela n’aurait pas forcément arrangé le scénario…

Que penser du film Buzz l’éclair de Pixar ?

Izzy, Sox le chat robot et Buzz l'éclair
Buzz l’éclair devra apprendre à compter sur sa nouvelle équipe

Pour les amateurs d’action et de science-fiction, le film Buzz l’éclair est un très bon film d’animation, même si on s’attache plus au robot chat qu’au ranger de l’espace. Ceux qui s’attendaient à autre chose sont peut-être un peu déçu du spectacle, même en étant fan de Toy Story. On peut toutefois regretter la lourdeur du scénario, et certaines incohérences autour de l’histoire de Buzz l’éclair mais on doit bien admettre que le défi que s’est lancé Pixar était aussi ambitieux que difficile à mener. Ce serait prétentieux de dire qu’on aurait pu faire mieux et il est plus raisonnable d’apprécier le film à sa juste valeur. Pour autant, il faut surement le voir plusieurs fois pour en apprécier tous les aspects, voir pour certains, en comprendre tous les détails.

Même si le film Buzz l’éclair n’est pas un chef d’oeuvre et loin d’être le meilleur Pixar, il n’en reste pas moins un très bon divertissement dans lequel on retrouve avec plaisir les aventures d’un jouet qui rappelle des souvenirs. On ne peut d’ailleurs que saluer les clins d’oeil discrets comme la voix des robots de Zurg qui font directement penser au film Wall•E. Pixar nous montre encore une fois toute l’étendu de son savoir-faire avec cette véritable claque visuelle. Buzz l’éclair est un film qu’on dévore des yeux et dont on peut pardonner le fait qu’il ne va peut-être pas vers l’infini et au delà.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Livraison rapide !
Sous 72h en colis suivi
(délai vers La France)

Paiement CB sécurisé

Garantie incluse
1 à 2 ans
(selon l'état)

Satisfait(e) ou Remboursé(e)
pendant 14 jours
(sous conditions de retours)