Batman Arkham, les jeux vidéos de Rocksteady : Le bilan d’une trilogie

Batman Arkham RockSteady

Elle court la rumeur du retour de Batman sur les consoles de jeux vidéos. Les fans se souviennent de l’excellente franchise Batman Arkham, dont une grande partie est le fruit d’un petit studio anglais : Rocksteady. Jouétopia revient sur une trilogie à succès et fait le bilan des jeux vidéos Batman Arkham en attendant le retour du super héros.

Cet article révèle certains détails du scénario, il est donc conseillé d’avoir déjà joué aux jeux de la série Batman Arkham avant de lire la suite.

Batman Arkham Asylum, le premier d’une trilogie mémorable

Si le film « The Dark Knight : Le Chevalier noir » a déjà augmenté la côte de popularité du super-héros de DC Comics : Batman, Warner avait prévu de quoi faire patienter les fans jusqu’à la sortie du prochain film « Batman The Dark Knight Rises » annoncé pour 2012. C’est donc un jeu vidéo qui sort sur les consoles à destination du public ciblé. Son titre : Batman Arkham Asylum. Comme les films, Warner et le jeune studio Rockteady (qui développe le jeu) espèrent pouvoir en faire une trilogie à succès.

Le Joker dans Batman Arkham Asylum
Comme toujours, le Joker vole presque la vedette à ce cher Batou

Pari gagné puisque ce jeu vidéo remportera tous les suffrages auprès des joueurs mais aussi et surtout auprès de la presse du monde entier. Tous salueront le travail des artistes, et ce n’est pas pour rien. En effet, « Batman Arkham Asylum » se veut parfait en tous points. Le super-héros est fidèle à la bande dessinée dont il est tiré. « Batman Arkham Asylum » offre un graphisme soigné, riche en détail et impose une ambiance qui plonge le joueur dans l’univers de ce super-héros sans pouvoir surnaturel. Il faut dire que le studio Rocksteady a soigné son oeuvre. Les fans reconnaitront rapidement les voix des personnages de dessins animés, et pourront même jouer le Joker dans un mode défi additionnel. Mais ce jeu en impose tout particulièrement avec son mode de combat fluide et agréable à jouer. A noter aussi, son scénario bien écrit où le joueur affronte plusieurs vilains bien connus de l’univers Batman. La musique du jeu signe le chef d’oeuvre, la trilogie Batman Arkham était officiellement née et les joueurs en redemandaient.

Pour autant, même si « Batman Arkham Asylum » a marqué les esprits au point de se faire une place dans le livre des records et d’être plusieurs fois mentionné comme « le jeu de l’année », il présentait quand même quelques défauts. Malgré l’excellente idée de disséminer des indices de l’Homme Mystère dans toute la carte, la durée de vie du jeu est plutôt moyenne et le joueur a tendance à rester sur sa faim en terminant ce jeu vidéo de Batman. Nul doute que l’impatience était grande d’en voir la suite.

Batman Arkham City : Bienvenue à Gotham et bonjour Catwoman

Si certains joueurs trouvaient le jeu « Batman Arkham Asylum » un peu trop linéaire, cette critique n’a plus lieu d’être avec ce nouvel opus qui répond à toutes les promesses. On ne se limite plus à l’asile de Gotham, le joueur profite maintenant de tout le centre-ville ! Rocketeady soigne les détails, ajoute de nouveaux gadgets sympas et offre même un nouveau personnage jouable : Catwoman ! Mais le plus bluffant dans ce nouvel opus, ce n’est pas la taille de la carte ou sa durée de vie décuplée, ni même la quantité phénoménale d’énigmes de l’Homme Mystère, non c’est la richesse et l’audace de son scénario.

Catwoman dans Batman Arkham City
Un personnage féminin jouable, bonjour Catwoman.

La trame principale du jeu est ficelé comme il se doit pour surprendre le joueur. Ce deuxième jeu de la licence Batman Arkham ose la mort d’un personnage indispensable de cet univers déjanté et gothique à souhait. Un personnage si important qu’il est presque indissociable de ce cher Batou : le Joker !

Le jeu apporte son lot de nouvelles fonctionnalités, le Chevalier Noir s’improvise détective, plane dans les airs comme jamais et les ennemis commencent à d’adapter aux facultés de ce cher Batou. Une manière simple et efficace de corser un peu les choses.

Aujourd’hui encore, « Batman Arkham City » reste le jeu préféré de la franchise pour la plupart des joueurs. Il faut dire que la ville est pleine de vie, remplie de clins d’oeil à la bande dessinée. Rockteady augmente la durée de vie avec des quêtes secondaires qu’on prend plaisir à jouer mais dont on regrette qu’elles ne soient pas plus nombreuses. Le système de combat est amélioré avec de nouveaux combos, et on commencera même à voir venir l’acolyte de Batman : Robin.

Le joueur fan de la première heure a vite fait d’apprécier une scène où Bruce Wayne dépose une rose là où ses parents ont été assassinés. Une séquence qui rappelle que derrière le masque, Batman n’est qu’un homme qui a connu un drame familial. Un super-héros que ses créateurs ont voulu proche de l’humain. Un personnage auquel on s’identifie donc plus facilement.

Batman Arkham Knight, le jeu où Batman est mort

Si la BD de DC Comics a déjà tué son super-héros dans un épisode de Batman, le jeu ne l’aura pas épargné non plus. Ainsi, dès le début du jeu, le commissaire Gordon raconte une histoire en disant « voilà comment Batman est mort ». On assiste impuissant à la crémation d’un génie du mal (le Joker), ravi de le revoir malgré son funeste destin. Pour autant, il faut souligner là le coup de génie. Rocksteady a su trouver la parade pour intégrer Le Joker dans l’histoire de son dernier jeu Batman Arkham Knight et le joueur est presque soulagé de le voir apparaitre, même si finalement, ce n’est qu’à travers l’illusion d’un homme qui s’enfonce dans la démence.

Les Robins dans Batman Arkham Knight
Batman revoit Robin, Nightwing et l’ancien Robin aussi, tout en travaillant avec Oracle.

Par ailleurs, il faut bien l’avouer, dans « Batman Arkham City », il ne manquait qu’une seule chose pour faire le bonheur des fans : la fameuse Batmobile. Plus qu’une simple voiture, c’est le bolide de notre super-héros. D’ailleurs, elle est tout aussi munie de gadgets dernier cri que la ceinture de Batman. Mais Rocksteady, dans son ambition de vouloir livrer un bouquet final à son feu d’artifice, a été trop loin en faisant de la mythique Batmobile un véritable thank ! La crédibilité en prend un coup quand on sait que l’engin est sensé tirer ou renverser un adversaire sans le tuer, car nous le savons tous : Batman ne tue jamais. A cela s’ajoute le fait que toute la ville peut se détruire et redevient intact comme par magie.

Une transformation en thank qui amuse les premières secondes mais finit rapidement par agacer. « Batman Arkham Knight » présente la Batmobile comme un personnage du jeu et pour le coup, on aurait aimé qu’elle soit moins présente. Malgré cela, le joueur profite d’une carte immense, trois fois plus grande que celle de City, même si on regrette un manque de vie dû à l’évacuation des habitants dès le début du jeu. Si certains ont déploré la quasi absence de boss final (« quasi » car le boss est un super thank), ce dernier opus propose une durée de vie plus que raisonnable avec de nombreuses quêtes secondaires. Alors oui, ces dernières sont redondantes mais il est difficile de cacher la joie de manier ce Batman qui a décidé d’en finir. Le jeu vidéo « Batman Arkham Knight » propose une amélioration de toutes ses fonctionnalités, aussi bien au niveau des combats que des gadgets. Les sbires et les petits délinquants se sont même adaptés ! Rockteady n’omet pas d’améliorer aussi les fameuses énigmes de l’Homme Mystère que les joueurs les plus chevronnés prennent tant de plaisir à résoudre.

La Batmobile dans Batman Arkham Knight
Que serait le Chevalier Noir sans sa légendaire Batmobile ?

Batman en jeu vidéo, le retour !

A bien y regarder, dans tous les jeux Batman Arkham, il était question d’une toxine. Le Joker était toujours présent. Il y avait toujours une scène où Bruce Wayne revivait la mort de ses parents. Trois ingrédients qui n’étaient pas la recette du succès, mais les éléments principaux de l’univers de ce super-héros.

Certes, il parait impossible d’imaginer une suite à la trilogie Batman Arkham de Rocksteady. Le scénario du dernier jeu dissipe tous les doutes, et après le succès timide du prequel « Batman Arkham Origins« , on imagine mal Warner retenter l’expérience…

Pour autant, les fans sont nombreux à réclamer le retour du super-héros sur leurs consoles de jeu vidéo et ça, Warner l’a bien compris. Ajoutons à cela que le célèbre studio de cinéma sortira très bientôt un reboot du film Batman avec Robert Pattinson dans la peau d’un héros plus jeune qu’attendu. L’occasion était si grande que l’annonce a déjà été faite qu’un nouveau jeu vidéo Batman sortira en 2021-2022, développé par WB Games Montréal. Ce nouveau jeu de Batman proposera sûrement un reboot façon Tomb Raider et les rumeurs disent déjà que l’ennemi que Batman affrontera sera la Cour des Hiboux. Alors où en est Rocksteady dans tout ça ? Warner leur a confié un autre projet DC et les deux entreprises espèrent bien en faire une nouvelle trilogie à succès.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison rapide !
Sous 48h en colis suivi
(délai vers La France)

Paiement 100% sécurisé

Garantie incluse
6 mois à 2 ans
(selon l'état)

Satisfait(e) ou Remboursé(e)
pendant 14 jours
(sous conditions de retours)