Astérix et Obélix sans Albert Uderzo : des orphelins plein d’avenir

Astérix & Obélix

Après l’annonce de la mort d’Albert Uderzo, les personnages de la bande dessinée « Astérix et Obélix » sont désormais orphelins mais une chose est certaine, les deux gaulois ont encore bien des aventures à vivre. Jouétopia vous propose de revenir sur une Success Story à la française qui émerveille toujours petits et grands.

📔 Astérix le gaulois, la BD

Tout commence en 1959 avec deux français : René Goscinny, le scénariste plein d’idées et Albert Uderzo, le dessinateur talentueux. Ils ont chacun un don complémentaire pour la création d’une bande dessinée. Bons amis et travaillant déjà ensemble depuis plusieurs années, ils cherchent une idée pour créer ensemble une BD. Mais quels personnages pouvaient-ils mettre dans des bulles humoristiques ? 🤔 A l’époque, l’univers de la bande dessinée couvrait déjà pas mal de périodes historiques comme l’Egypte antique, les guerres mondiales, la préhistoire, les révolutions… Puis en écumant l’histoire de France, ils arrivent sur les gaulois. Eurêka ! C’est un sujet inédit dans la bande dessinée et la période se situant autour de -50 avant Jésus Christ laisse pas mal de possibilités.

Planche BD Astérix le gaulois
Planche tirée de l’album « Astérix le gaulois » (1961)

Emballé par l’idée, Goscinny imagine très vite tout un village gaulois résistant à des envahisseurs romains, un druide et sa potion magique, ainsi qu’un héros bien différent de ceux présentés jusqu’ici (comme Super-Man et autres). Ce sera donc un petit personnage intelligent et courageux comme Mikey Mouse, et il s’appellera « Astérix ». Uderzo crée Obélix qui sera au départ un simple livreur de menhirs mais deviendra l’acolyte d’Astérix dès le deuxième album, allant jusqu’à changer le nom de la BD. « Astérix le gaulois » devient donc rapidement « Astérix & Obélix ». Plus tard, à la toute fin du cinquième album, « Le Tour de Gaule d’Astérix », les deux compères gaulois adopteront le chien Idéfix qui les suivra dans toutes leurs aventures.

🚀 Le succès fulgurant d’Astérix & Obélix

D’abord publiée dans la revue pour la jeunesse « Pilote », la bande dessinée qui connaît un franc succès dès sa première publication sera plus tard éditée chez Dargaud (qui a racheté Pilote), lui-même repris par Hachette en 1998. Finalement, la série Astérix & Obélix se poursuivra à la maison d’édition créée en 1979 par Uderzo : « Albert René ». En 2008, Uderzo a vendu 60% des parts à Hachette qui peut à nouveau publier les aventures de nos chers gaulois.

Ce sont les stars du journal Pilote et le public en redemande. La bande dessinée créée par Goscinny et Uderzo dépasse toutes les attentes, on double les tirages pour satisfaire tous les lecteurs. En 1965, on donnera même le nom « Astérix » au premier satellite français lancé dans l’espace. Alors aucun doute, c’est bien en France qu’une nouvelle star est née.

😊 Les gaulois version dessin animé

Conscient de l’incroyable poule aux oeufs d’or que l’éditeur Dargaud détient à la fin des années 60 avec la série Astérix & Obélix, il confie le projet d’une adaptation en dessin animé au studio d’animation Belvision. Le premier dessin animé porte le même nom que le premier album : Astérix le gaulois. Il fera plus de 2 millions d’entrées. En 1968, le deuxième dessin animé sera un long-métrage plus ambitieux, cette fois supervisé par Goscinny et Uderzo, ce sera « Astérix et Cléopâtre ». Ce film d’animation aura cinq fois plus d’entrées que son prédécesseur.

Astérix et Obélix, version cartoon
En dessin animé comme en BD, ils font toujours succès

En 1974 sera créé le Studio Idéfix qui mettra en animation de nouvelles aventures des désormais célèbres gaulois. Le troisième dessin animé sera « Les Douze Travaux d’Astérix », un petit chef d’oeuvre avec un scénario original écrit par Goscinny exclusivement pour ce long-métrage.

En 1989, le « Parc Astérix » ouvre ses portes dans l’Oise, à côté de Paris (France). Il vient faire de l’ombre à l’empire aux grandes oreilles qui se trouve déjà à quelques kilomètres. Le parc d’attractions adopte le même concept que Disneyland, un parc de loisirs aux ruelles propres qui donnent l’occasion aux familles de partager un bon moment ensemble. Astérix et Obélix, c’est Disney à la française.

😢 Adieu René Goscinny…

René Goscinny
René Goscinny, scénariste des premiers albums d’Astérix et Obélix

C’est en 1977 que Astérix et Obélix vont perdre un de leur créateur, celui qui leur aura donné un nom, une personnalité. Celui qui par son imagination débordante et son intérêt pour l’actualité aura su leur faire vivre des aventures fabuleuses. Goscinny était plus qu’un compteur d’histoires, plus qu’un scénariste de BD. C’était un artiste qui donnait vie à des personnages avec de simples mots et beaucoup d’humour. D’ailleurs, certains comme l’éditeur Dargaud le considère même comme le père d’Astérix. Sans lui, la poursuite de la série semblait compromise. 😕

Mort d’un arrêt cardiaque, René ne verra jamais la publication de l’album « Astérix chez les Belges » pour lequel Uderzo écrira les 8 dernières pages. Il ne verra jamais ce petit lapin qui part en pleurant dans la dernière case de la dernière page. 😔 Un hommage discret et émouvant tristement laissé par son ami et collaborateur.

Malgré les mauvaises langues, Uderzo n’abandonne pas et décide de s’atteler lui-même à l’écriture des prochains albums. C’est ce que son compère aurait voulu. C’est ce qu’il fera jusqu’en 2005, jusqu’à ce que ses mains ne lui permettent plus de dessiner les personnages éternels qu’ils ont eu le génie d’inventer.

😎 Des acteurs dans la peau des gaulois

En 1999 sort au cinéma le film « Astérix et Obélix contre César », réalisé par Claude Zidi. Le casting est élogieux : Gérard Depardieu dans la peau de l’imposant Obélix, l’acteur Christian Clavier pour le rôle d’Astérix, la jolie Falbala interprétée par Laetitia Casta et même l’excellent Roberto Benigni (Lucius Détritus). On entend même Jean-Jacques Goldman chanter une complainte d’Astérix pour Falbala dans le générique du film. ☺️

Films live Astérix et Obélix
Les 4 films, adaptations cinéma des aventures d’Astérix et Obélix

Le budget de ce premier film est colossal, plus de 40 millions d’euros, c’est alors le film le plus cher de l’histoire du cinéma français le jour de sa sortie. Si le scénario et les effets spéciaux subissent les foudres de la critique, cela n’empêchera pas le film d’attirer plus de 30 millions de spectateurs dans les salles pour s’amuser de voir les aventures d’Astérix et Obélix en prises de vues réelles.

Trois autres films suivront : Astérix et Obélix Mission Cléopâtre en 2002, Astérix aux Jeux Olympiques en 2008, et Astérix et Obélix au Service de sa majesté en 2012. Cependant, contrairement à la BD, le succès s’amoindrira au fil des long-métrages et convaincra ses ayants droits de revenir à une forme plus adaptée qui a déjà fait ses preuves : l’animation.

☺️ Le Domaine des Dieux, ou Astérix & Obélix en 3D

Asterix Le domaine des Dieux (affiche)
Asterix Le domaine des Dieux (film d’animation)

Après les dessins animés en animation 2D et les films avec des acteurs en chair et en os, « Astérix & Obélix » s’offre un nouveau grand film d’animation, mais en 3D cette fois 🤓. C’est une adaptation de l’album du même nom publié en 1971 par Goscinny et Uderzo. Si les fans de la première heure ont d’abord peur du résultat, le film est finalement une belle réussite, tant visuelle que scénaristique.

En effet, cette fois le grand César et ses acolytes romains se montrent particulièrement intelligents et Astérix aura bien du mal à garder son peuple uni pour sauver son village gaulois. Un récit parfait à mettre en image. Ce film d’animation sort en salles en 2014 et s’avère être une pépite pour les yeux, plein d’humour et de tendresse. Le Domaine des Dieux s’inspire des problèmes des adultes (toujours les mêmes malgré le temps qui passe) et les tournent en dérision pour faire rire son public. Bref, on ne se lasse pas de cette aventure si bien mise en scène. La 3D donne une autre dimension à nos héros et la recette marche toujours autant.

En 2018, Astérix et Obélix reviennent dans une nouvelle aventure en 3D : Le Secret de la Potion Magique. Le film d’animation fera plus de succès que son prédécesseur et nul doute qu’un autre suivra bientôt. 😉

😥 Adieu Albert Uderzo…

Albert Uderzo
Albert Uderzo, le premier dessinateur d’Astérix et Obélix

Le 24 Mars 2020, ce n’est pas le CoronaVirus qui met fin à la longue vie du dessinateur d’Astérix et Obélix, mais une crise cardiaque. S’il a songé un jour à ce que la série Astérix & Obélix meurt avec ses créateurs, il a finalement changé d’avis en 2008. Ainsi, Uderzo a laissé sa place à Jean-Yves Ferri pour écrire de nouvelles aventures, et Didier Conrad pour reprendre son coup de crayon. Depuis, Ferri et Conrad continuent de donner vie aux éternels gaulois.

Jean-Yves Ferri et Didier Conrad
Jean-Yves Ferri et Didier Conrad avec l’album « Astérix et le Transitalique » en 2017.

Le saviez-vous ? En 2017, 3 ans avant la crise sanitaire mondiale, dans l’album « Astérix et le Transitalique », un nouveau méchant fait son apparition et se nomme « Coronavirus ». Etrange coïncidence. En fait, « Corona » était le nom de la bière préférée de Jacques Chirac, et le mot « virus » a été ajouté en partie pour permettre au nom du personnage de se finir en « us » comme la série en a pris l’habitude avec les personnages romains.

L’oeuvre survit toujours à son créateur. René Goscinny et Albert Uderzo sont semblables à Walt Disney pour qui Mickey reste éternel. Ils laissent derrière eux toute une équipe qui assure que les aventures d’Astérix et Obélix durent et perdurent. Le petit village gaulois qui résiste à l’envahisseur romain se révèle aussi résistant face au temps lui-même.

😏 Plus que des personnages, des éternels gaulois

Du coup, il y en aura d’autres des films et des bandes dessinées avec Astérix & Obélix en couverture 😇. Ils seront toujours là pour nous faire rire, ou sourire, et pour nous remonter le moral quand on en aura bien besoin. Nos gaulois préférés sont certes devenus orphelins en 2020, mais ils sont plus que jamais éternels. Ils font partis du patrimoine français, de l’histoire française, et nous n’avons pas fini d’en entendre parler.

Astérix, Obélix et le chien Idéfix
Astérix, Obélix et le chien Idéfix s’en vont pour de nouvelles aventures gauloises.

Goscinny et Uderzo ont marqué notre histoire, ils ont montré que la bande dessinée était un art comme un autre. Ils admiraient les oeuvres de Walt Disney, et ils ont eux aussi créé un petit empire. Finalement, on se souviendra d’eux parce que leurs personnages gaulois sont éternels.

Articles associés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison rapide !
Sous 48h en colis suivi
(délai vers La France)

Paiement 100% sécurisé

Garantie incluse
6 mois à 2 ans
(selon l'état)

Satisfait(e) ou Remboursé(e)
pendant 14 jours
(sous conditions de retours)