Assassin’s Creed Origins : révolution ou déception ?

Assassin's Creed Origins

C’était un des jeux les plus attendus de cette fin d’année 2017, Assassin’s Creed revient avec du lourd : l’Egypte, et une promesse de changementAu final, le jeu « Assassin’s Creed Origins » a-t-il vraiment su répondre aux attentes des joueurs ? Ubisoft aurait-il pu faire mieux ? 🤔

🏜 Un Assassin en Egypte

Le titre du jeu a le mérite d’être clair, il propose aux joueurs de découvrir les origines des Assassins. Une histoire qu’on imagine tous passionnante à souhait, même si Ubisoft a l’art de ne pas trop en dire… 😊

Il aura fallu attendre le huitième épisode de la série pour voir enfin l’ancienne Egypte dans un jeu Assassin’s Creed. Avec Origins, Ubisoft répond enfin à la demande de nombreux fans de la franchise. 😇

Assassin's Creed® Origins : Menu du jeu
Le menu du jeu est simple et facile à comprendre.

Ainsi, le joueur interprète Bayek, un guerrier égyptien (medjaÿ) fort et courageux, mais surtout animé par un désir de vengeance. 😈 Je ne vais pas vous raconter toute l’histoire, mais il faut savoir un minimum pour comprendre. 😏

En fait, dès le début du jeu, on découvre que Bayek avait un fils qui a été assassiné. Depuis, il parcourt l’Egypte avec sa femme Aya pour venger la mort de son enfant. Si l’histoire sur le papier semble assez intéressante, il faut quelques heures de jeu pour comprendre le lien avec l’origine des Assassins. 😕

💣 Assassin’s Creed Origins : le début de la fin

Ubisoft, si fier de proposer son nouveau système de combat, prend le risque de troubler le joueur en le confrontant dés le départ à un ennemi plus impressionnant que dangereux. 😕 Une première séquence du jeu Assassin’s Creed Origins qui est inhabituelle, et franchement inutile. 🙄 Le combat se veut rapide et sert de didactiel, mais que pensez de cette mise en bouche ? 🤔

Notre héros arrive ensuite dans la ville de Sawa, après une brève introduction. On se sent comme lâché dans la nature 😟. Le début d’Assassin’s Creed Origins est clairement décevant… 😞 Il faudra d’ailleurs plusieurs heures de jeu pour apprécier pleinement le scénario. 😕

Assassin's Creed® Origins : Aya et Bayek
Aya et Bayek pleure leur enfant disparu mais comptent bien se venger !

Ubisoft est bêtement passé à côté du potentiel de l’histoire. On apprend la mort du fils de Bayek, alors qu’il aurait été plus intéressant de laisser le joueur s’attacher au personnage avant son assassinat. Une occasion manquée qui n’est malheureusement que la première erreur du jeu. 😒

⚔ Nouveau système de combat ?!

Un système de combat différent, oui, mais il n’a pour autant rien de nouveau. Certains reconnaitront le gameplay du jeu The Witcher 3. 😏 Triste constat, quand on comprend qu’Ubisoft est fier d’un concept qu’il a copié chez un concurrent. 🙄

L’avantage, c’est que ce nouveau système de combat n’en décevra pas beaucoup. 😇 Si certains joueurs apprécient que les ennemis n’attendent plus bêtement de se faire taper dessus, d’autres regrettent le côté RPG avec des barres de vies et des scores à chaque coup. 😒 Il faut dire que tous les effets visuels enlèvent l’impression de réalisme. 😕

Ceci dit, malgré ce changement, les combats sont toujours aussi simples. Les « boss » sont plus coriaces mais sont relativement faciles à battre. 😊

Assassin's Creed® Origins : Arbre des Compétences
Le nouveau système de combat s’accompagne d’un arbre des compétences qu’il faut prendre soin d’actualiser.

🐦 Senu, un aigle utile

Si notre assassin est un aventurier qui n’a besoin de personne, il est appréciable qu’il a tout de même un ami précieux : Senu. Un aigle qui se veut très utile pour explorer les zones interdites. Senu repère les trésors cachés, les gardes et leur niveau respectif, mais aussi d’autres détails… 😊

C’est une nouveauté très appréciable dans Assassin’s Creed, et c’est bien dommage que Ubisoft ne l’est pas fait plus tôt. Si certains joueurs reconnaitront l’influence de Far Cry Primal, d’autres salueront cette nouveauté en espérant que l’aigle sera présent dans les prochains volets de la saga. 😇

🎮 La durée de vie avant tout

Assassin’s Creed Origins a bien une qualité qu’on ne peut pas lui enlever, c’est sa durée de vie. En effet, le jeu propose une bonne centaine de quêtes, certaines font partie de la trame principale, mais la majorité ne sont que des quêtes secondaires ou annexes.

Assassin's Creed® Origins : Les quêtes
Un conseil : Ne vous risquez pas à faire une quête pour laquelle vous êtes loin d’avoir le niveau d’expérience conseillé ! (autrement dit, faites d’abord les missions secondaires)

Grâce au système de niveau d’expérience, Ubisoft amène habilement le joueur à faire des missions secondaires pour avancer dans l’histoire. 🤓 Du coup, au lieu de passer 20h sur la trame principale du jeu, vous en passez quarante ! Un détail qui ne plait pas à tout le monde, particulièrement à ceux qui aiment suivre le scénario sans interruption. 😕

Vous l’aurez compris, attribuer un niveau d’expérience au joueur est une idée de génie. 😎 Cependant, ce concept a aussi ses conséquences. 😒 Les adversaires de bas niveaux sont trop faciles à battre, et affronter ceux d’un niveau trop haut relève souvent du suicide. ☠️ De ce fait, Bayek devra souvent prendre la fuite devant des chasseurs de prime qu’il n’a aucune chance d’éliminer. 😔

😍 Du sable et des Pyramides

Il faut bien l’avouer, se balader dans l’Egypte ancienne est un pur plaisir. 😊Graphiquement, l’équipe d’Assassin’s Creed Origins a quasiment fait un sans faute. Rien à redire sur le rendu du sable, même si je le soupçonne de servir parfois de cache misère 😇.

Assassin's Creed® Origins : Letopolis
Sawa, Alexandrie, Letopolis, Gizeh… Toutes les villes d’Egypte sont belles à voir dans Assassin’s Creed Origins.

Malheureusement, ce n’est pas encore parfait. On remarque à vue d’oeil que le moteur graphique est toujours le même depuis Black Flag (AC IV), et les textures laissent parfois à désirer.  🙄

En fait, ce sont surtout les monuments historiques, telles que les Pyramides de Gizeh et la Bibliothèque d’Alexandrie qui demeurent un délice pour les yeux. 😛 Aucun doute là-dessus, Ubisoft a fait des recherches et a même essayé de redonner vie à l’histoire égyptienne. 😊

Assassin's Creed® Origins : Cléopâtre
Outre les paysages d’Egypte, on rencontre surtout de grands personnages, comme Cléopâtre.

🕷 Des bugs en collection

Assassin's Creed® Origins : bug visuel
Régulièrement, Bayek et sa monture n’ont pas vraiment les pieds sur terre…

J’ai joué à beaucoup d’Assassin’s Creed et je peux vous dire une chose : tous avaient de nombreux bugs. 😊 Après tant de jeux dans la franchise, et un temps de développement plus long sur Assassin’s Creed Origins, j’espérais vraiment qu’Ubisoft aurait fait un réel progrès sur ce point. 🙄

Que neni ! 😠 Il n’est pas rare de voir des morceaux de textures manquantes, des problèmes de collision, des personnages qui apparaissent ou disparaissent comme par magie, des ralentissements, une image qui saute. Et s’il n’y avait que ça… 😒

Disons qu’on pardonne assez facilement des bugs visuels, du moment qu’ils n’entachent pas le plaisir du jeu. Là où c’est plus agaçant, ce sont des mauvais placements de caméra pendant les combats. 😕 Mais l’Oscar du Pire Bug de Assassin’s Creed Origins revient au blocage des commandes. 😜 Plusieurs fois, je me suis retrouvé soudainement incapable de faire bouger mon personnage. Heureusement que le bouton « options » fonctionnait encore… 😇

😊 Des choses qui ne changent pas…

Et heureusement ! Le fan qui joue à Assassin’s Creed Origins est soulagé quand il comprend que l’esprit de la franchise est encore là. ☺️ Ainsi, il y a encore des batailles navales même si elles sont moins passionnantes qu’auparavant. Il y a toujours des fragments d’Animus, même si leur utilité est contestable. On peut aussi synchroniser certains points élevés, mais est-ce encore utile avec une carte qu’on débloque au fil du jeu ? 🤔

Assassin's Creed® Origins : Tombeaux
On explore des tombeaux encore plein de richesses, le rêve des archéologues !

Bien sûr, il est toujours possible d’explorer des tombeaux. 😎 Les Pyramides en sont forcément, mais leur exploration est (trop) rapide. 😕 S’il y a bien une chose qui disparait peu à peu de la franchise, ce sont les énigmes. On joue à Assassin’s Creed Origins sans trop user ses neurones. 🙄

Mais rassurez-vous, notre assassin peut courir sur les toits et aller où vous voulez sur une carte toujours plus grande. C’est d’ailleurs le point positif de ce nouvel épisode. Bayek n’a aucun obstacle. Il escalade aisément tous les murs, même ceux qui semblent trop lisses. L’amélioration enlève un peu plus de réalisme, mais saura en ravir plus d’un. 😉

🤔 Révolution ou déception ?

Une chose est certaine, Assassin’s Creed Origins n’est sûrement pas la révolution que les fans attendaient. Il reste néanmoins un très bon jeu auquel on prend plaisir à jouer. 😎 Certes, il y a ces bugs récalcitrants et cette direction Aventure-RPG qui ne plaira pas à tout le monde. Mais, il y a ces petites quêtes qui changent les idées. Il reste aussi cette sensation d’être remonté dans le temps à une époque révolue. Assassin’s Creed Origins a le mérite de dépayser son joueur à défaut d’être le meilleur jeu de l’année. 😊

Ce nouvel épisode n’est donc pas une déception, mais il nous apprend que la franchise peine à se renouveler. 😔 Pour ma part, je suis partagé. J’espérais revoir ces petits casses-tête qui stimulaient l’esprit dans les premiers Assassin’s Creed. Je m’attendais aussi à des combats plus proches de la franchise Batman de Rockstar. 😕 Côté scénario aussi, je m’attendais à bien mieux. 🙄 Alors oui, Ubisoft a encore du chemin à faire pour satisfaire tous ses fans. Pour autant, on prend beaucoup de plaisir à jouer à Assassin’s Creed Origins, et heureusement, car je m’en serais voulu d’avoir acheter l’édition God’s sinon. 😇

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de ce jeu ? 😊

Audrey

Auteur : Audrey

Je m'appelle Audrey et j'adore l'univers du jouet. Je partage sur Jouétopia tout l'intérêt que je porte à ces petits objets qui ont bercés mon enfance, et berceront depuis toujours celle des enfants du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *